MINDSCAPE

HANS BREDER

from 23/01/2016 to 14/02/2016

Vernissage samedi 23 janvier de 17h00 à 19h00

Visible tous les jours de 16h00 à minuit

Gleichapel a l'honneur de présenter pour la première fois à Paris Mindscape de Hans Breder, une installation vidéo proposant une vision des sept chakras (centres énergétiques) du corps humain, à travers lesquels circule l'énergie vitale. Les images diffusées dans Mindscape proviennent d'enregistrements vidéo de mouvements de danse retravaillés, qui se transforment et se déroulent progressivement au rythme d'une vibration sonore activant les sept chakras. L'audience éprouvera de nouvelles sensations jusqu'alors inconnues.

Tout au long de sa carrière artistique, depuis bientôt cinquante ans, Hans Breder a développé une pratique qui envisage l'art comme un processus infini évoluant à la fois dans le temps et dans l'espace. Ses œuvres interrogent la complexité de l'« espace liminal ». Selon les psychologues, il s'agit d'un espace dont les frontières diminuent, au niveau du seuil de perception : nous sommes prêts à franchir les limites de ce que nous étions vers ce que nous serons. A travers l'art, Breder soulève des questions essentielles dans la quête scientifique et phénoménologique, qui vise à formuler une compréhension spirituelle de la conscience, au-delà de la raison pure. L'art a-t-il le pouvoir de guérir ? A l'image de Joseph Beuys, Breder explore la puissance thérapeutique et la capacité transformative de l'art, ainsi que le besoin impérieux d'en repousser les limites. C'est bien là une des préoccupations essentielles de Mindscape.

Cette installation vidéo s'articule autour des sept chakras - les sept roues énergétiques du corps humain. Elles canalisent l'énergie là où les besoins se font sentir pour maintenir un état optimal de santé et de bien-être. Breder associe ses recherches sur l'énergie et la perception corporelles au spectre chromatique des sept chakras (une couleur par chakra). Chaque chakra constitue un centre d'activité projetant un comportement spécifique vis-à-vis du réel, à savoir une amplitude ou fréquence qui traverse chaque cellule ou fibre du corps. Les mouvements du corps des danseurs sont déclenchés par une relation envoûtante entre activité intérieure et forme extérieure. Mindscape nous donne à voir les motifs géométriques créés par l'interaction entre le mouvement et le son. Breder a réalisé sept vidéos, une par chakra, rappelant ainsi l'importance de l'équilibre des flux d'énergie entre eux.

Le corps en tant qu'outil d'exploration des concepts d'« état liminal » et d'« espace liminal » préoccupe depuis longtemps l'artiste et se reflète ici par une mise en lumière des structures changeantes du nu en mouvement. Par état liminal, je fais référence au terme formulé par le folkloriste français Arnold Van Gennep, qui le définissait comme un état de transition déclenché par les rituels sociaux qui marquent le passage entre les grandes étapes de la vie. Dans son texte fondateur, Rites de Passage (1908), il affirme que « l'univers [...] est lui aussi soumis à des rythmes qui ont leur contrecoup sur la vie humaine ». (1)

Le travail de Breder explore la redéfinition du terme par Victor Turner, où la "liminarité" entre en résonance avec le temps et l'espace. Pour Turner, cet état de passage, représente un espace de possibilités infinies. L'évolution de Mindscape sert à révéler, au fil du temps, un état de conscience aigüe, grâce une vision kaléidoscopique des ondes sonores et des flux énergétiques, tandis que les corps empruntent des chemins sinueux vers un autre monde. Chaque nouvelle découverte, chaque nouvelle expérience ou nouvel élément, enrichit notre connaissance, puis s'inscrit dans le domaine de la raison.

Artiste pluridisciplinaire, Hans Breder s'exprime depuis les années 60 à travers différents médias. Il est un des premiers vidéastes dont les œuvres ont figuré dans trois expositions biennales du Whitney Museum. Hans Breder a fondé le Programme Intermedia au sein de la School of Art & Art History de l'Université d'Iowa et l'a dirigé comme professeur émérite jusqu'à sa retraite en l'an 2000. De renommée internationale, ce programme s'appuie sur le penchant pluridisciplinaire de Breder pour un télescopage intellectuel et esthétique. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections muséales, notamment le Museum of Modern Art et le Whitney Museum of American Art à New York, la National Gallery of Art à Washington, DC et le Neuer Berliner Kunstverein à Berlin. Récemment, Lara Pan a présenté une autre version de ce travail à New York intitulé "Mindscape : Subtle Body" par Hans Breder, une collaboration avec Carl Skelton, Président de Gotham Innovation Greenhouse, New York.

Lara Pan, Commissaire, Berengère de Thonel d'Orgeix, Direction artistique, Une proposition de l'agence Interlude Art
Traduction : Alexandra Bigaignon

Remerciements : Ethan Cohen Fine Art, NY; Juan Puntes, WhiteBox, NY


-

  1. Arnold Van Gennep, Rites de Passage, (Chicago: University of Chicago Press, 1960): 3.